Page:Augier - Théatre complet, tome 4.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Bordognon.

Poltron ! Personne ne tient ? je passe !


Troisième Invité.

Je prends la main.


Bordognon, quitte la table et va trouver Séraphine à gauche.

Voulez-vous que, nous soyons de moitié, madame ?


Séraphine.

Merci, monsieur.


Un des Joueurs.

Vingt-cinq louis !…


Bordognon, à Séraphine.

Vous semblez cependant vous intéresser très fort au jeu.


Séraphine.

Oui, cela me fait l’effet d’un steeple-chase.


Bordognon.

Parions alors.


Séraphine, la tête tournée vers les joueurs.

Je veux bien.


Bordognon.

Vous tenez pour Léon, je parie qu’il perdra.


Séraphine.

Que parions-nous ?


Bordognon.

Une discrétion.