Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1279

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



3. — Ayant égard aux soupçons d’Hérode, Jésus rayonne autour de la Galilée [CHAP. XIV-XVII, 21]. — Martyre de S. Jean-Baptiste [xiv, 1-13]. Jésus à Bethsaïde-Julias, première multiplication des pains [versets 14-21]. Il marche sur les flots [22-23]. Guérisons et controverse sur les traditions [34 — xv, 20]. Jésus en Phénicie, la Chananéenne [21–28]. Jésus dans la Décapole, seconde multiplication des pains [29-38]. Un signe du ciel [39 — xvi, 4]. Le levain des Pharisiens [5-12]. Jésus à Césarée de Philippe, primauté de S. Pierre, passion et résurrection prédites [13-28]. Transfiguration [XVII, 1-9]. Élie déjà venu [10-13]. Le lunatique [14–20].


14. En ce temps-là, Hérode le Tétrarque apprit ce qui se publiait de Jésus. 2 Et il dit à ses serviteurs : « C’est Jean- Baptiste Il est ressuscité des morts : voilà pourquoi des miracles s’opèrent par lui. »

3 Car Hérode ayant fait arrêter Jean, l’avait chargé de chaînes et jeté en prison, à cause d’Hérodiade, femme de son frère Philippe, parce que Jean lui disait : « Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. » 5 Volontiers il l’eût fait mourir, mais il craignait le peuple, qui regardait Jean comme un prophète. 6 Or, comme on célébrait le jour de naissance d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa devant les convives et plut à Hérode, 7 de sorte qu’il promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. 8 Elle, instruite d’abord par sa mère « Donne-moi, dit-elle, ici sur un plateau, la tête de Jean-Baptiste. » 9 Le roi fut contristé ; mais à cause de son serment et de ses convives, il commanda qu’on la lui donnât, 10 et il envoya décapiter Jean dans sa prison. Et la tête, apportée sur un plateau, fut donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. 12 Les disciples de Jean vinrent prendre le, corps et lui donnèrent la sépulture ; puis ils allèrent en informer Jésus.


13 Jésus l’ayant appris, partit de là dans une barque et se retira à l’écart, dans un lieu solitaire ; mais le peuple le sut, et le suivit à pied des villes voisines. 14 Quand il débarqua, il vit une grande foule, et il en eut compassion, et il guérit leurs malades. 15 Sur le soir, ses disciples s’approchèrent de lui en disant « Ce lieu est désert, et déjà l’heure est avancée ; renvoyez cette foule, afin qu’ils aillent dans les villages s’acheter des vivres. » 16 Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. » 17 Ils lui répondirent : « Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. » 18 « Apportez-les-moi ici, » leur dit-il. 19 Après avoir fait asseoir cette multitude sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il prononça une bénédiction ; puis, rompant les pains, il les donna à ses disciples, et les disciples les donnèrent au peuple. 20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze corbeilles pleines des morceaux qui restaient. 21 Or, le nombre de ceux qui avaient mangé était environ de cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants.

22 Aussitôt après, Jésus obligea ses disciples ai monter dans la barque et à passer avant lui sur le bord opposé du lac, pendant qu’il renverrait la foule. 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne pour prier à l’écart ; et, le soir étant venu, il était là seul. 24 Cependant la barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots, car le vent était contraire. 25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers ses disciples, en marchant sur la mer. 26 Eux, le voyant marcher sur la mer, furent troublés, et dirent : « C’est un fantôme, » et ils poussèrent des cris de frayeur. 27 Jésus leur parla aussitôt : « Ayez confiance, dit-il, c’est moi. ne craignez point. » 28 Pierre prenant la parole : « Seigneur, dit-il, si c’est vous, ordonnez que j’aille à vous sur les eaux. » 29 Il lui dit « Viens » ; et Pierre étant sorti de la barque marchait sur les eaux pour aller à Jésus. 30 Mais voyant la violence du vent, il eut peur, et comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauvez-moi. » 31 Aussitôt Jésus étendant la main le saisit et lu dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » 32 Et lorsqu’ils furent montés dans la barque, le vent s’apaisa. Alors ceux qui étaient dans la barque, s’approchant de lui,




XIV, t. Marc, vi. 14-16 ; Luc, u, 7-9.

3. Marc, u, 1749 ; Luc. iii, 19-M. Eh pri~ sait, dans 1» forteresse ’le Machéronte, pris de la mer Morte.

13. Marc, vi, 30-39 ; Luc, ix, 1^-17 ; Jean, vi, 1-15.

a*. Marc, vi, 45-53 ; Jt»n, vi, is-»r.