Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/267

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Chap. XIV, 21.

I«* LIVRE DE SAMUEL.

Chap. XIV, 45.

du combat, et voici que les Philistins tournaient Tepee les unscontre les autres,

et la confusion etait extreme. Les Hebreux 

qui etaient auparavant avec les Philistins, etant montes avec eux dans leur camp, se mirent eux aussi du cote de ceux d’Israel quj etaient avec Saul et

Jonathas. Tons les hommcs d’Israel 

qui s’etaient caches dans la montagne d’Ephraim, apprenant la fuite des Philistins, s’attacherent egalement a les

poursuivre en combattant C’est ainsi 

que Jehovah delivra Israel ce jour-la, et le combat se potirsuivit jusqu’a Beth-Aven.

Les hommes d’Israel Etaient a bout de 

forces en ce jour-la. Saul tit jurer ie peuple, en disant : "Mandit soit rhomme qui prendra de la nourriture jusqu’au soir, avant que je me sois venge de mes ennemis ! " Et personne ne prit de nourriture. Tout le peuple arriva dans la foret, 011 il y avait du miel a la surface

du sol. Lorsqu’il entra dans la foret, il 

vit du miel qui coulait ; mais nui ne porta la main a la bouche, car le peuple avait

crainte du serment. Mais Jonathas 

n’avait pas entendu le serment que son pere avait fait faire au peuple ; il avanca I’extremitedu baton qu’il avait akunain, et l’ayant plonge dans un rayon de miel, il ramena la main a la bouche, et ses

S yeux furent eclaircis. Alors quelqu’un

du peuple, prenant la parole, lui dit : "Ton pere a fait jurer le peuple, en disant : Maudit soit rhomme qui prendra de la nourriture aujourd’hui ! Et le peu-

9 pie etait epuiseX " Jonathas dit : " Mon

pere a cause* le malheur du peuple. Voyez done comme mes yeux sont clairs, parce

que j’ai goute* un peu de ce miel ! Ah ! si 

le peuple avait mange* aujourd’hui du butin trouv£ chez ses ennemis, combien ia defaite des Philistins n’aurait-elle pas etc plus grande ? "

" Us battirent ce jour-la les Philistins depuis Machmjs jusqu’a AjaKm, et le

peuple etait tout dtfaillant. n se jeta 

sur le butin, et ayant pris des brebis, des bojufs et des veaux, il les egorgea sur la

terre et en mangea avec le sang. On le 

. Eptouvirtnt utu grand* fatigue. La Vulg. (Usant Hagaick an Ilea de niggas) trnduit, s afiprochirtnt, t* ritmirent.

  • Pendant U nuit ; Vulg. f jusqu’a in nuit.

-Son oaruffarla main ; ou, avec les LXX, // st tail qu tl avait sous la main. . Of/wi U firtntitr amtei (Vulg.X Lh^breu

  • prcte encore a un autre sens prtfere par plu.

sieurs, il comment* de U bdiir, sans prendre le temps de l’achever (cornp. 1 ParaL xxvii, 24), ( rapporta a Saul, en disant : " Void que ie peuple peche contre Jehovah, en mangeant la chair avec le sang. " Saul dit : " Vous avez commis une infidelite ; roulez a 1* instant vers moi une grande pierre. " Puis il ajouta : " Disperses- vous parmi 34 le peuple, et dites-leur que chacun m’amene son boeuf ou sa brebis et qu’il l’egorge ici. Vous en mangerez alors et vous ne pecherez pas contre Jehovah en mangeant avec le sang. Et chacun parmi le peuple amena pendant la nuit son bceul" par la main, et l’egorgea sur ia pierre. Saul batit un autel a Jehovah ; ce fut le 35 premier autel qu’il lui eleva. Saul dit : " Descendons, pendant qu’il 36 fait nuit, a la poursuite des Philistins, pillons-les jusqu’a ce que luise le matin, et n’en laissons pas survivre un seul. " lis dirent : "Fais tout ce qui te semblera bon. " Mais le grand pretre dit : " Approchons-nous ici de Dieu. ? ’ Et Saul con- yj sulta Dieu : " Descendrai-je a la poursuite des Philistins ? Les Uvrerez-nous entre les mains d’Israel ? " Et Jehovah ne lui donna pas dereponsece jour- la Saul 38 dit : " Approchez ici, vous tous chefs du peuple ; recherchez et voyez quel est ce peche qui a ete commis aujourd’hui. Car, 39 aussi vrai que Jehovah, le liberateur d’ Israel est vivant, Ie peche fut-il sur mon fils Jonathas, il mourra. " Et dans tout ie peuple personne aosa lui repondre. II dit a tout Israel : * * Vous, met- 40 tez-vous d’un cote, et moi et mon fils Jonathas nous serons de Fautre. " Et le peuple dit a Saul : *’ Fais ce qui te semblera bon. " Saul dit a Jehovah : " Dieu 41 d’Israel, fais connaitrela verite ! " Jonathas et Saul furent designes, et le peuple fut libere. Alors Saul dit : " Jetez le 42 sort entre moi et Jonathas, mon fils." Et Jonathas fut design^ Saul dit a Jona- 41 thas : " Declare-moi ce que tu as fait " Jonathas le lui declara, en disant : " J’ai goute un peu de miel avec Fextremite du baton que j’avais a la main ; et voici que je mourrai ! " Et Saul dit : " Que Dieu 44 me traite dans toute sa rigueur, si tu ne meurs pas, Jonathas ! " Le peuple dit a 45 Saul : *’ Jonathas mourrait done, lui qui tant il lui tardau de courir sus aux Philistins (vers. 36).

. fiats connaltre la veritt ; ou bien, montrt I* innocent ; Vulg.. danne un indict, un signe. Apres ces mots, la Vulg, aioute : " D’oii vient que vous n’avez pas rdpondu aujourd’hui a votre serviteur ? Si Tauteur de cette iniquity est mon fits Jonathas ou mot, montrez-Ie ; ou si e’est votre peuple, montrez voire saintete* :"emprunt fait aux LXX par 1’ancienne Italique, d’ou Us ont pass* dans le texte de S. je>onv*.

— 259 —