Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’idée, la chose étant pour ainsi dire faite. Il aurait beaucoup mieux fait, pensa-t-elle, s’il ne s’était pas arrêté. Son intention était cependant indubitable, soit qu’elle ne fut pas exécutée à cause de son peu de galanterie, ou que quelqu’autre raison l’en eût empêché, elle lui en sut bon gré. Chez lui, la nature ne perdait rien de sa simplicité, et encore moins de sa dignité. Elle se souvint de cette tentative avec une très-vive satisfaction ; c’était une grande preuve qu’il lui avait rendu son amitié. Il les quitta un instant après ; et très-brusquement. Dans tous les temps il prenait son parti avec célérité ; mais dans cette circonstance, il se surpassa.

Emma ne regrettait pas d’avoir été chez les Bates, mais bien de ne les avoir pas quittées dix minutes plus tôt. Elle aurait eu grand plaisir de causer avec