Page:Austen - Mansfield-Park.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

séjour au presbytère, et ne pensent plus à retourner à Londres.

Henri fait de grands progrès dans les bonnes graces des demoiselles Bartram, et Flora, tout en jetant ses filets pour le frère aîné, trouve que le cadet vaut bien la peine qu’on fasse quelques frais pour lui plaire. Elle fait venir sa harpe de Londres et Edmond passe des matinées délicieuses à l’entendre. Elle prend la passion de monter à cheval, et Edmond l’accompagne dans ses promenades.

Fanny voudroit aimer miss Crawford, car elle a l’habitude de partager tous les sentimens de son cousin, et elle voit que sa société lui est fort agréable, mais cependant elle reçoit souvent des impressions défavorables à Flora, dont le petit manège de coquetterie ne lui échappe point, et dont la légéreté de principes la scandalise quelques fois.

L’époux de Marie, Mr. Rushworth, a des projets d’embellissemens pour sa terre de Sotherton située dans le voisinage de Mansfield. Il invite la famille Bartram et les Crawford à y passer une journée, pour avoir leur avis sur ses plans.

Fanny est de la partie, par grande faveur, car comme sa tante Bartram ne va jamais

Oo2