Page:Béland - Mille et un jours en prison à Berlin, 1919.djvu/144

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
140
MILLE ET UN JOURS

me dit : — « Il y a longtemps déjà qu’il a déserté. Il a même réussi à passer en Hollande, et nous avons appris par correspondance qu’il était dans l’armée belge, combattant ceux qui ont voulu l’enrégimenter de force. »