Page:Bacon - Œuvres, tome 3.djvu/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


DE LA DIGNITÉ


ET


DE L’ACCROISSEMENT


DES SCIENCES.
CHAPITRE III.
Des fondemens et de l’office de la rhétorique ; trois appendices de la rhétorique, qui n’appartiennent qu’à l’art de s’approvisionner ; savoir : les teintes du bien et du mal, tant simple que comparé ; le pour et le contre et les petites formules du discours.



Nous voici arrivés à la doctrine de l’enmbellissement du discours ; c’est celle qui prend le nom de rhétorique ou d’art oratoire. C’est une science éminente par