Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/151

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ἄχη : ind. 3 pl. ἀκηχέδαται (p. *ἀκήχηνται), part. ἀκηχέμενος; pl. q. pf. 3 pl. ἀκαχείατο (ou ἀκαχήατο) être affligé, s’affliger [R. Ἀχ, presser, étreindre ; cf. ἄχνυμαι].

ἀχώ, dor. c. ἠχώ.

ἀ·χώριστος, ος, ov : 1 non séparé, qui n’a pas de place marquée || 2 inséparable [, χωρίζω].

ἄψ, adv. 1 en arrière : ἄψ κλινθῆναι, || 2 se pencher en arrière; ἄψ ὁρᾶν, Il. regarder en arrière || 2 pour marquer une action inverse d’une action antérieure : ἄψ διδόναι, Il. redonner, rendre; ἄψ ἀπολύειν, Il. renvoyer libre || 3 p. suite, de nouveau ; ἄψ πάλιν, Il., ἄψ αὗτις, Il. de nouveau [ἀπό]

ἀψάμην, ao. moy. ion. d’ἅπτω 1.

ἀψαυστί, adv. sans toucher [ἄψαυστος].

ἄ·ψαυστος, ος, ον : I pass. 1 non touché, intact || 2 qu’on ne peut toucher, sacré || II act. qui ne touche pas à, gén. [, ψαύω].

ἀ·ψεγής, ής, ές, irréprochable [, ψέγω].

ἀψευδέω-ῶ (f. ήσω) ne pas mentir [ἀψευδής].

ἀψευδέως, ion. c. ἀψευδῶς.

Α·ψευδής, ής, ές, qui ne ment pas, véridique, vrai ; ἀ. τέχνη, Eschl. la science qui ne trompe pas, c. à d. la science des devins || Cp. -έστερος [, ψεῦδος].

ἀψευδῶς, adv. sans mentir [ἀψευδής].

ἄ·ψευστος, ος, ον, qui ne ment pas [, ψεύδω].

ἁψικορία, ας () prompt dégoût [ἁψίκορος].

ἁψί·κορος, ος, ον, qui se dégoûte aussitôt qu’il a touché, qui se dégoûte vite; τὸ ἁψίκορον, Plut. prompt dégoût [ἅπτω 1, κόρος].

ἁψιμαχέω-ῶ (f. ήσω) escarmoucher [*ἁψίμαχος, d’ἅπτω 1, μάχη].

ἁψιμαχία, ας () escarmouche ; en gén. dispute, querelle [v. le préc.].

ἀψίνθιον, ου (τὸ) absinthe, plante.

ἁψίς, ῖδος () I nœud ou maille d’un filet || II p. anal. avec la courbure d’un nœud : 1 jante de roue, roue || 2 voûte, voûte du ciel [ἅπτω 1].

ἅψις, εος () le toucher [ἅπτω 1],

ἀψό·ρροος-ους, οος-ους, οον-ουν, qui reflue sur soi-même (l’Océan) [ἄψ, ῥέω].

ἄψ·ορρος, ος, ον, qui s’élance en arrière, qui revient sur ses pas ; neutre adv. ἄψορρον : 1 en revenant sur ses pas, en arrière ; p. anal. ἄψορρον προσφάναι, Od. répondre à qqn || 2 p. suite, de nouveau : ἅψορρον προσφάναι, Od. adresser de nouveau la parole à qqn [ἄψ, ὄρνυμι].

ἅψος, εος-ους (τὸ) attache d’un membre, articulation [ἅπτω 1].

ἀψοφητί, adv. sans bruit [ἀψόφητος].

ἀ·ψόφητος, ος, ov, sans bruit [, ψοφέω].

ἄ·ψοφος, ος, ον, sans bruit [, ψόφος],

ἄ·ψυκτος, ος, ον, qui ne peut être rafraîchi ou refroidi [, ψύχω).

ἁψυχία, ας () manque de cœur, lâcheté [ἄψυχος].

ἄ·ψυχος, ος, ον : 1 sans souffle, sans vie ; ἄ. βορά, Eur. nourriture non animale, c. à d. nourriture végétale || 2 fig. sans cœur, lâche [, ψυχή].

ἅψω, f. d’ἅπτω 1 et 2.

ἀῶ, acc. dor. 'ἠώς.

ἄω (f. ἄσω) 1 tr. rassasier : τινά τίνος ou τινι, Il. qqn de qqe ch. || 2 intr. se rassasier de, gén. || Moy. 1 tr. rassasier de, gén. || 2 intr. se rassasier de, gén. [p. *ἄϝω, de la R. Ἀϝ, rassasier].

ἀ·ώδης, ης, ας, sans odeur [, ὄζω].

ἀῶθεν, dor. c. ἠῶθεν.

ἀώιος, dor. c. ἠῷος.

ᾀών, dor. c. ἠϊών.

ἀῷος, dor. c. ἠῷος.

ἀωρί, adv. à une heure indue [ἄωρος].

ἀωρία, ας () 1 heure indue || 2 p. ext. moment inopportun, contre-temps : ἀ. θέρους, Plut. été qui n’est pas de saison [ἄωρος].

ἀωρό·λειος, ος, ον, qui reste imberbe après l’âge [ἄωρος, λεῖος].

ἀωρό·νυκτος, ος, ον, qui se fait à une heure indue de la nuit [ἄωρος, νύξ].

ἄ·ωρος, ος, ον, hors de saison, d’où : 1 qui n’est pas encore de saison, non encore mûr; ἄ. πρὸς γάμον, Plut. ou abs. ἄωρος, Plut. fille trop jeune pour être mariée ; ἄ. τύχη, Eschl. Eur., ἄ. θάνατος, Eur. mort prématurée || 2 qui n’est plus de saison; γήρως ἀωρότερα πράττειν, Plut. faire des choses qui ne sont plus de saison pour un vieillard ; p. suite, malséant ; d’où p. anal. ἄ. πόδες, Od. pieds mal conformés, hideux ; sel. d’autres, pieds qu’on lève, qu’on agite (d’ἀείρω) || Cp. ἀωρότερος, sup. ἀωρότατος [, ὥρα].

ἄωρτο, 3 sg. pl. q. pf. pass. poet. d’ἀείρω.

ἀώς, dor. c. ἠώς.

ἀωσ·φόρος, dor. c. ἐωσφόρος.

ἀωτέω-ῶ (seul. prés.) dormir [cf. ἄημι, souffler].

ἄωτον, ου (τὸ) ou ἄωτος, ου () 1 flocon de laine, d’où laine, toison ; p. suite, objet travaillé en laine : ἐυστρόφῳ (var. ἐυστρεφεῖ) οἰός ἀώτῳ, Il. (fronde) faite de la laine d’une brebis tressée avec art || 2 p. anal. la chose la plus fine, la plus belle : λίνοιο ἄωτον, Il. le lin le plus fin.

1 ἄωτος, ου () v. le préc.

2 ἄ·ωτος, ος, ον, sans oreilles, sourd [ά,, οὖς].

Β

Β, β, ϐ (βῆτα) (τὸ) bêta, 2e lettre de l’alphabet grec. Comme chiffre, β’ = 2 ; = 2000.

βᾶ, p.-ê. par réduction de βασιλεῦ, ô roi !

βαβύκα, ας () mot lacéd. c. γέφυρα, pont.

Βαβυλών, ῶνος () 1 Babylone, capitale de l’Assyrie || 2 Babylonie [v. le suiv.].