Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


βουλιμίασις, εως () atteinte de boulimie [βουλιμιάω].

βουλιμιάω-ῶ (f. άσω) souffrir de boulimie [βούλιμος].

βού·λιμος, ου () boulimie, faim dévorante [βου-, λιμός].

βούλιος, ος, ου (seul. cp. -ώτερος) prudent, avisé [βουλή].

βούλομαι (impf. ἐβουλόμην ou ἠβουλόμην, f. βουλήσομαι, ao. ἐβουλήθην ou ἠβουλήθην, pf. βεβούλημαι) Ι vouloir, en gén. et plutôt au sens de désirer, p. opp. à θέλω, qui semble marquer plutôt l’idée de vouloir proprement dite : 1 vouloir : Τρώεσσιν νίκην, Il. la victoire pour les Troyens ; β. Τρώεσσιν κῦδος ὀρέξαι, Il. vouloir procurer de la gloire aux Troyens ; εἰ βόλεσθε (épq.) αὐτὸν ζώειν, Od. si vous voulez qu’il vive ; βούλεσθαι... μᾶλλον ἤ, vouloir... plutôt que, préférer, aimer mieux ; βούλομαι παρθενεύεσθαι πλέω χρόνον ἢ πατρὸς ἐστέρησθαι, Hdt. je préfère rester fille longtemps encore, plutôt que d’être privée de mon père ; βούλομ’ ἐγὼ λαὸν σόον ἔμμεναι ἢ ἀπολέσθαι, Il. je préfère voir mon peuple sauvé plutôt que perdu ; πολὺ βούλομαι αὐτὴν οἴκοι ἔχειν, Il. je préfère la garder chez moi ; abs. avoir une préférence pour, incliner vers, préférer : β. τὰ Συρακοσίων, Thc. se déclarer en faveur des Syracusains || 2 désirer, souhaiter : τι, qqe ch. ; βούλει ἀναγνῶμεν; Plat. veux-tu que nous lisions ? ἄλλη βούλεσθαι, Il. souhaiter que qqe ch. arrive autrement ; subst. τό τινος βουλόμενον Eur. la faculté de vouloir, la volonté de qqn ; ὁ βούλομενος, le premier venu, litt. celui qui le désire, à qui cela convient ; τί βούλομενος; Plat. τί βουληθείς; Soph. dans quelle intention ? litt. voulant ou ayant voulu quoi ? || 3 p. suite, avoir l’intention de, montrer une tendance à, etc. ; βούλεται εἶναι, Plat., il a la prétention d’être, il a une tendance à être, il n’est pas éloigné d’être ; d’où signifier, vouloir dire : τί ἡμῖν βούλεται τοῦτο; Plat. que nous veut cela ? qu’est-ce que cela signifie ? (cf. lat. quid sibi vult haec res ?) || II vouloir bien, consentir à : βούλει λάβωμαι; Soph. veux-tu que je prenne ? εἰ βούλει, Soph. si tu veux bien, s’il te plaît (cf. lat. sis = si vis) [R. Ϝολ ou Ϝελ, vouloir, désirer ; cf. lat. volo et velle].

βουλυτόν·δε, adv. vers l’heure où l’on dételle les bœufs [βουλυτός, -δε].

βου·λυτός, οῦ () (s. e. καιρός) heure où l’on dételle les bœufs, soir [βοῦς, λύω].

βού·νεβρος, ου () faon déjà grand [βου-, νεβρός].

βοῦνις, adj. f. (seul. voc. βοῦνι, et acc. βοῦνιν) couvert ou accidenté de collines [βουνός].

βουνο·ειδής, ής, ές, semblable à une colline, montueux [βουνός, εἶδος].

βού·νομος, ος, ον, où paissent les bœufs [βοῦς, νέμω].

βου·νόμος, ος, ον, qui paît (troupeau de bœufs) [βοῦς, νέμω].

βουνός, οῦ () colline, hauteur.

βουνώδης, ης, ές c. βουνοειδής [βουνός, -ωδης].

βου·πλήξ, ῆγος ( et ) aiguillon, bâton ou fouet de bouvier [βοῦς, πλήσσω].

βου·πόρος, ος, ον, propre à percer un bœuf entier (grosse broche de fer) [βοῦς, πείρω].

βού·πρῳρος, ος, ον : 1 à face de bœuf || 2 dont la première victime (litt. la victime qui marche en tête) est un bœuf [βοῦς, πρῷμα].

βοῦς, gén. βοός ( et ) Ι bœuf, vache ; βοῦς ἄρσην, Il. Od. ou ταύρος βοῶς, Il. bœuf mâle ; au plur. troupeau de bœufs || II p. ext. ἡ βοῦς, peau de bœuf, d’où bouclier recouvert de peau de bœuf || III p. anal, ou fig. 1 ἡ βοῦς, génisse, en parl. d’une femme || 2 prov. βοῦς ἐπί γλώσσῃ βέβηκε, Eschl. avoir reçu de l’argent pour se taire, p.-ê. par allus. à une ancienne monnaie d’Athènes avec un bœuf pour empreinte || Du radical βοϝ-, dont le ϝ tantôt se vocalise (βου-), tantôt tombe (βο-) viennent les formes de déclin. régulières : βοῦ-ς, βο-ός, βο-ί, βοῦν, etc. ; plur. βό-ες d’où βοῦς, βο-ῶν, βου-σί, βοῦ-ς ; duel nom. acc. βόε [cf. lat. bos, bovis].

Βούσιρις, ιδος : 1 ὁ Β. Bousiris (Busiris) ancien roi d’Egypte || 2 ἡ Β. Busiris (auj. Abousir) ville du Delta d’Egypte.

Βουσιρίτης, ου, adj. m. de Busiris : Β. νομός, le nome Busirite ou de Busiris ; οἱ Βουσιρῖται, les habitants de Busiris [Βούσιρις].

βού·σταθμον, ου (τὸ) étable [βοῦς, *σταθμόν].

βου·στασία, ας (, ) c. le préc. [βοῦς, στατός].

βού·στασις, εως () c. le préc. [βοῦς, στάσις].

βούταλις () sorte d’oiseau.

βούτης, ου, adj. m. qui concerne les bœufs, de bœuf : ὁ β. bouvier [βοῦς].

βού·τομος, ου () butome ou jonc fleuri [βοῦς, τέμνω].

βού·τυρον, ου (τὸ) 1 beurre || 2 sorte d’onguent [βοῦς, τυρός].

βουφονέω-ῶ (3 pl. impf. poét. βουφόνεον) tuer des bœufs [βουφόνος]

βου·φόνος, ος, ον : 1 qui tue ou immole des bœufs || 2 où l’on immole des bœufs [βοῦς, πεφνεῖν]

βουφορβέω-ῶ (impf. ἐβουφόρβουν) faire paître des bœufs [βουφορβός].

βουφόρβια, ων () troupeaux de bœufs que l’on mène paître [βουφορβός].

βου·φορβός, ός, όν, qui fait paître ou nourrit des bœufs ; ὁ β. Eur. bouvier ou éleveur de bœufs [βοῦς, φέρβω].

βού·χιλος, ος, ον, nourrissant pour les bœufs, ou, en gén., pour les troupeaux [βοῦς, χιλός].

βοῶν, gén. pl. de βοῦς et part. prés. de βοάω.

βο·ῶπις, ιδος, adj. f. aux yeux de bœuf, c. à d. aux grands yeux, signe de beauté. en parl. de femmes [βοῦς, ὤψ].

βοώτης, ου () qui laboure avec des bœufs ; ὁ Β. le Bouvier ou Arktouros, constellation [βοῦς].

βραβεύς, έως () 1 juge d’un combat, arbitre || 2 juge, arbitre, en gén. || 3 p. ext. qui dirige, conducteur, chef (d’une troupe).

βραβευτής, οῦ () c. le préc. [βραβεύω]

βραβεύω (f. εύσω) 1 décerner le prix du combat || 2 juger comme arbitre, décider de, juger de, acc. : p. ext. en parl. des tribuns,