Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/981

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ψυχ·αγωγός, ός, όν : 1 qui ramène les ombres des Enfers || 2 qui évoque les ombres [ψυχή, άγω].

ψυχάζω, se rafraîchir [ψύχος].

ψυχάω-ῶ, rafraîchir ; seul. moy. ψυχάομαι-ῶμαι, se rafraîchir [ψύχος].

ψυχεινός, ή, όν, frais, froid, rafraîchissant [ψύχος].

ψυχή, ῆς () souffle de la vie, d’où : I âme, comme principe de vie : τὸν ἔλιπε ψυχή, le souffle, c. à d. la vie l’abandonna, ou simpl. en parl. d’une faiblesse ; ψυχὴν Ἅιδι διδόναι, Il. rendre son âme à Hadès ; p. ext. : 1 la vie ; ψυχὴν παραιτεῖσθαι, Hdt. demander, sans l’obtenir, d’avoir la vie sauve ; σωτηρίας της ψυχῆς ἀποστερεῖν τινα, Thc. litt. priver qqn du salut de la vie, c. à d. être cause de la mort de qqn ; περι ψυχῆς μάχεσθαι, Od. combattre pour sa vie ; ou κινδυνεύειν, Thc. s’exposer au péril de sa vie ; ψυχῆς ἀφειδεῖν, Soph. ne pas épargner sa vie ; ψυχὴν παρθέμενος, Od. ayant risqué sa vie ; τῆς ψυχῆς πρίασθαι, Xén. acheter au prix de sa vie, etc. ; τὴν ψυχήν τινος ζημιοῦσθαι, Hdt. payer au prix de la vie de qqn ; ποινὴν τῆς τινος ψυχῆς ἀνελέσθαι, Hdt. recevoir l’amende due pour la mort de qqn || 2 un être vivant, une personne : ψυχὴ Ὀρέστου, Soph. la personne d’Oreste ; abs. ψυχή, Soph. etc. l’être, la personne || 3 t. d’affection, l’être chéri : ὧ ἀγαθὴ καὶ πιστὴ ψυχή, Xén. chère âme, bonne et fidèle || II l’âme, p. opp. au corps ; particul. : 1 l’âme comme siège des sentiments, des passions : ἐκ τῆς ψυχῆς, Xén. ἀπὸ ψυχῆς, Luc. du fond de l’âme ; ὅλῃ τῇ ψυχῇ, Xén. de toute son âme ; p. suite, le caractère, la nature : θηρίων τὰς ψυχὰς ἡμεροῦν, Isocr. apprivoiser la nature fougueuse des bêtes sauvages || 2 l’âme comme siège de l’intelligence, d’où l’intelligence, l’esprit || 3 l’âme comme siège des désirs ; particul. l’appétit matériel : ἡ ψυχὴ ἀναπαύσεται, Xén. le besoin de nourriture se calmera, c. à d. l’estomac sera satisfait, d’où l’estomac ; les désirs des sens || III l’âme séparée du corps et descendue dans les Enfers, l’âme d’un mort, l’ombre || IV le papillon, symbole de l’immortalité de l’âme chez les anciens, à cause de la transformation de la chenille ou de la chrysalide en papillon [R. Ψυχ, souffler ; ψῦχος, ψυχρός, ψύχω ; sur le rapport de l’idée de souffle et de l’idée d’âme, cf. lat. anima, animus et ἄνεμος].

Ψυχή, ῆς () Psykhé (Psyché) n. de f. myth. (c. à d. l’Âme personnifiée) [ψυχή].

ψυχήιος, α, ον, animé, vivant [ψυχή].

ψυχικός, ή, όν : 1 qui concerne le souffle ou la vie || 2 qui concerne l’âme [ψυχή].

ψυχο·γονία, ας () génération, c. à d. l’origine de l’âme ou des âmes [ψ. γίγνομαι].

ψυχο·μαντεῖον, ου (τὸ) lieu où l’on évoque et où l’on interroge les morts.

ψυχοπομπεῖον, ου (τὸ) lieu où l’on évoque les âmes et où elles apparaissent [ψυχοπομπός].

ψυχο·πομπός, οῦ ὁ conducteur des âmes des morts, c. à d. : 1 celui qui conduite les âmes des morts aux Enfers || 2 celui qui ramène des Enfers les âmes des morts [ψ. πέμπω].

ψυχορραφέω-ῶ, lutter contre la mort (litt. avoir l’âme ou la vie brisée) [ψυχορραγής].

ψυχο·ρραγής, ής, ές, dont l’âme ou la vie se brise, c. à d. qui lutte avec la mort [ψ. ῥήγνυμι].

ψῦχος, εος-ους (τὸ) 1 souffle frais, fraîcheur, froid || 2 p. suite, la saison froide, l’hiver ; fig. le malheur [R. Ψυχ, souffler; cf. ψυχή].

ψυχο·στασία, ας () pesée des âmes dans la balance [ψ. ἴστημι].

ψυχόω-ῶ, animer, vivifier [ψυχή].

ψυχρ·ήλατος, ος, ον, trempé dans l’eau froide ; par suite, durci, fortement trempé [ψυχρός, έλαύνω].

ψυχρία, ας () 1 froid || 2 froideur [ψυχρός, ἐλαύνω].

ψυχρο·βαφής, ής, ές, plongé dans l’eau fraîche ou froide [ψυχρός, βάπτω].

ψυχρο·δόχος, ος, ον, qui reçoit ou contient l’eau froide [ψ. δέχομαι].

ψυχρο·λογέω-ῶ, parler froidement [ψ. λέγω].

ψυχρο·λογία, ας () langage froid [cf. le préc.].

ψυχρο·λουτέω-ῶ, prendre un bain froid [ψ. λούω].

ψυχρο·μιγής, ής, ές, mêlé de froid ou de fraîcheur [ψ. μίγνυμι].

ψυχροποσία, ας (ή) action de boire de l’eau fraîche ou froide [ψυχροπότης].

ψυχρολουτέω-ῶ, boire de l’eau fraîche ou froide [ψυχροτότης].

ψυχρο·πότης, ου () qui boit de l’eau fraîche ou froide [ψ. πίνω].

ψυχρός, ά, όν : A pass. froid : I au propre ; subst. τὸ ψυχρόν (s. e. ὕδωρ) l’eau froide pour se laver, ou en gén. le froid || II fig. froid, glacial : 1 en parl. du style || 2 en parl. d’actions, froid ; d’où stérile, vain, inutile, nul, insignifiant : ψ. ἑπικουρίη, Hdt. secours vain ; ψ. νίκη, Hdt. victoire insignifiante ; ψ. ἐλπίς, Eur. vaine espérance ; θερμὴν ἐπἰ ψυχροῖσι καρδίαν ἔχειν, Soph. s’enflammer pour des choses qui font frissonner || 3 en parl. de pers. indifférent, insensible ; non passionné ou glacé de frayeur ; ou misérable, malheureux, triste b act. qui refroidit, qui glace || Cp. ψυχρότερος, sup. ψυχρότατος [R. Ψυχ, souffler; cf. ψύχω].

ψυχρότης, ητος () I froid || II fig. : 1 froideur, sang-froid || 2 froideur, indifférence [ψυχρός].

ψυχρῶς, adv. froidement [ψυχρός].

ψύχω (f. ψύξω, ao. ἔψυξα, pf. inus. ; pass. f. ψυχθήσομαι, ao. ἐψύχθην ou ἐψύχην, pf. ἔψυγμαι) I souffler, respirer : ἦκα μάλα ψύξασα, Il. ayant soufflé très légèrement ; fig. rejeter par le souffle, exhaler, vomir, acc. || II rafraîchir : 1 refroidir, rendre frais ou froid ; au pass. se refroidir || 2 glacer du froid de la mort ; au pass. mourir ; en gén. dépérir, tomber || 3 faire sécher, dessécher || 4 glacer d’effroi, faire frissonner, torturer [R. Ψυχ, souffler; cf. ψύχος, ψυχρός, ψυχή].

ψῶ, contr. de ψάω.

ψωμἱζω (f. att. ψωμιῶ) mettre les morceaux dans la bouche, acc.