Page:Balzac - Contes drolatiques.djvu/482

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
454
CONTES DROLATIQUES.

Dieu dans les emprinses de la vie, et à perseverer en toutes les chouses recogneues bonnes ; puis, d’abundant, qu’ung grant amour triumphe de tout, ce qui est une vieille sentence ; mais l’Autheur l’ha escripte, pour ce que elle est moult plaisante.