Page:Banville - Ésope, 1893.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
24
ÉSOPE



Scène deuxième


ORÉTÉS, CYDIAS, ÉSOPE.



Orétès

Parlons bas. Justement c’est lui qui vient. Bonjour
Ésope.


Cydias, à Ésope.

Ésope. À cet habit somptueux qui te pare,
On voit que parmi nous ta gloire se prépare.


Orétès

Je te salue.


Cydias

Je te salue. Heureux le sein qui t’a conçu !


Orétès

Tu seras puissant.


Cydias

Tu seras puissant. Fier.


Orétès

Tu seras puissant. Fier. Magnifique.


Ésope

Tu seras puissant. Fier. Magnifique. Et bossu.


Cydias

La faveur des rois est comme une aube vermeille
Où le nuage rose avec l’éclair sommeille.


Orétès

Elle est parfois hiver glacé, tantôt printemps.


Ésope

Oui, c’est elle qui fait la pluie et le beau temps.