Page:Banville - Ésope, 1893.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
32
ÉSOPE

(Désignant de la main Ésope, toujours muet et immobile).

C’est Ésope. Il agit et décide pour moi.
Ce qu’il dit, je le dis. Ce qu’il veut, moi, le Roi,
Je le veux. Donc, tâchez d’éviter sa colère.
Efforcez-vous de le servir et de lui plaire
Et gardez vos regards sur les siens attachés.
C’est dans votre intérêt que je parle. Tâchez
De lui plaire.

(Crésus sort.)



Scène huitième


ÉSOPE, CYDIAS, ORÉTÈS.



Cydias, à Ésope.

De lui plaire. Ah ! crois-le, cet ordre nous enchante.


Orétès

Oui.


Cydias

Oui. Nous te servirons d’une façon touchante.


Orétès

Ardemment.


Cydias

Ardemment. Si le Roi t’élève et te chérit, —


Orétès

Il ne devait pas moins à ton subtil esprit, —


Cydias

À ta vertu, brillant toujours d’un nouveau lustre.


Orétès

Tu dois être, à coup sur, d’une naissance illustre !