Page:Banville - Œuvres, Les Exilés, 1890.djvu/236

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Sur son épaule blonde, amoureuse, embaumée,
Flotte la grande peau du lion de Némée,
Dont l’ongle impérieux lui tombe entre les seins.

Son cœur bat de plaisir sous l’horrible dépouille
Humide et noire encor du sang des assassins :
Hercule est à ses pieds et file une quenouille.