Page:Barbey d’Aurevilly - Les Vieilles Actrices. Le Musée des antiques, 1889.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PRÉFACE


L’historien des Ridicules du temps qui sont des ridicules généraux a écrit un jour l’histoire de quelques ridicules particuliers. Et les voici !

On les a ramassés dans un petit journal de 1868, oublié maintenant, Veilleuse, et on les publie aujourd’hui, par la raison qui fait faire des cartons chez Gastine-Reinette, pour la gloire des plus forts tireurs au pistolet.