Page:Barbey d’Aurevilly - Les Vieilles Actrices. Le Musée des antiques, 1889.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ceux-là seuls qui ont connu les titulaires de ces ridicules, disparus la plupart avec leurs personnes, diront maintenant si ceci, ce fut tiré juste.

J. B. d’A.