Page:Barrès - La Colline inspirée, 1913.djvu/416

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Fils et Saint-Esprit, moi, Léopold Baillard, prêtre, domicilié à Saxon-Sion, je déclare à tous et en particulier à Sa Grandeur Monseigneur de Nancy, mon supérieur ecclésiastique, que je veux, moyennant la grâce du Bon Dieu, vivre et mourir dans le sein de la sainte Église catholique, apostolique et romaine, en parfaite Communauté de foi avec mon évêque et le souverain pontife Léon XIII. Je suis et je demeure dans la foi que j’ai reçue au baptême, et professée au jour heureux de ma promotion au sacerdoce. Aujourd’hui comme alors j’admets et je crois tout l’enseignement de l’Église catholique, notamment le dogme de l’enfer ; je condamne avec elle sans restriction tout ce qu’elle condamne en qui que ce soit, en quelque ouvrage que ce puisse être, en toute sorte d’Œuvre ou de société quel qu’en soit le nom. Je déclare souscrire à la condamnation portée par le souverain pontife Grégoire XVI contre les erreurs de Pierre-Michel Vintras et l’Œuvre de la Miséricorde, et je désapprouve absolument et je rétracte tout ce que l’Église, notre Sainte Mère, blâmerait et condamnerait dans mes enseignements, mes écrits et mes actes. Que la divine Miséricorde, par l’intercession de Notre-Dame de Sion, notre Mère immaculée, mon suprême