Page:Basset - Contes populaires d’Afrique, 1903.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PREMIÈRE PARTIE

GROUPE CHAMITIQUE

I. — ÉGYPTIEN ANCIEN

1

LE LION ET LA SOURIS[1]


On rapporte qu’un lion se trouvait dans une caverne pour y chercher le sommeil. Une petite souris vint dans son voisinage : elle était mince de corps, aussi petite qu’un œuf. Le lion s’éveilla et s’empara d’elle. La souris lui dit :

— Ô toi qui es mon maître, seigneur lion,

  1. Papyrus de Leyden, d’après Brugsch, Aesopische Fabeln in einem ægyptischen Papyrus, Zeitschrift für die ægyptische Sprache, 1878, in-8, p. 67.

I