Page:Basset - Nouveaux Contes berbères, 1897.djvu/154

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


107

Le roi, l’arabe et le monstre (196).
(Mzab).

Au temps jadis, il existait un roi des At Taberchant (les fils de la négresse) dont la ville était située au pied d’une montagne. Une bête énorme marcha contre eux, entra la nuit dans leur ville et dévora tous les gens. Elle s’établit ensuite dans cette ville et y resta un siècle. Un jour, elle eut faim ; elle sortit dans la plaine, trouva des Arabes avec leurs tentes, leurs moutons, leurs bœufs, leurs juments et leurs chameaux. Elle tomba sur eux dans la nuit, les dévora tous et laissa la terre blanche (de leurs os), puis s’en retourna dans sa ville.

Un seul homme s’enfuit grâce à sa bonne jument ; il arriva dans une ville des At Taber-