Page:Basset - Nouveaux Contes berbères, 1897.djvu/63

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


72

Le chacal, le hérisson et le lévrier (139).
(Ouargla).

Au temps jadis, le chacal rencontra le hérisson. Ils se mirent en route pour chercher de quoi manger et trouvèrent une bourse d’argent. Le chacal dit au hérisson : « Viens, nous irons vers un berger, nous lui remettrons cet argent et il nous donnera une brebis que nous mangerons. » Ils allèrent trouver un berger, lui donnèrent l’argent et lui dirent : « Donne-nous une brebis. — Attendez à demain, répondit-il, je vous en choisirai une grande. » Le berger se leva, égorgea une brebis, lui enleva la peau, en revêtit un lévrier et la lui attacha au cou avec une corde.

Le lendemain, le chacal et le hérisson