Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BARNAC.

Voulez-vous me faire de la peine ?


MADEMOISELLE TIGRAINE.

Vous êtes la bonté même…

(Elle réprime son émotion et prend le billet avec timidité.)

BARNAC, (avec un soupir.)

Oh ! la bonté ! C’est plus difficile que ça !…


MADEMOISELLE TIGRAINE, (de tout son élan.)

En tout cas, s’il se présente une occasion de vous prouver ma reconnaissance… infinie…


BARNAC, (qui s’était éloigné en réfléchissant et dont, visiblement, l’attention se porte depuis quelques secondes sur la loggia du pourtour.)

Mais, il se peut… Tout de suite, même !…


MADEMOISELLE TIGRAINE.

C’est vrai ?… Ordonnez.


BARNAC.

Vous ferez tout ce que je demanderai ?…


MADEMOISELLE TIGRAINE.

Tout.


BARNAC, (en appuyant intentionnellement.)

Réfléchissez…


MADEMOISELLE TIGRAINE, (baissant les yeux.)

Tout…


BARNAC, (sourit.)

Nous sommes en train de ne pas nous comprendre… ou du moins j’ai dû mal m’exprimer… C’est un service professionnel que j’attends de vous… Êtes-vous femme à vous installer là-haut,