Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE PREMIER

Toutes les splendeurs stellaires de la nuit andalouse. À gauche, un château du temps des Maures, avec sa large terrasse à pic. Des bois d’orangers. De vastes jardins en fleurs sous le clair de lune, avec des jets d’eau. Nous sommes non loin de Séville, vers l’année 1620. Nuit de bonne tradition espagnole. Lune complaisamment théâtrale. Un homme est sous la terrasse ; comme de juste, une femme émue se penche à la terrasse.



Scène PREMIÈRE


CONSUELITO, L’HOMME


LA FEMME.

Don Juan !


L’HOMME.

Oui !


LA FEMME.

C’est moi !… Consuelito… Don Juan !…


L’HOMME.

C’est moi… Don Juan !… Consuelito !


CONSUELITO.

Oh ! votre voix !… votre voix que je n’avais jamais entendue ! Est-ce la première fois que mon nom est prononcé sur la terre ?… Il ne m’avait jamais paru aussi beau !…


L’HOMME.

Consuelito !…


CONSUELITO.

Une musique… étouffée par les mille rossignols du jardin !