Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/322

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BARNAC.

Enchanté, ma petite, de cette audition… Comptez sur moi. Je vous recommanderai (Entre les dents.) à mes ennemis.


GENIUS.

Nous nous en allons aussi, Mademoiselle Morel et moi.


MADEMOISELLE MOREL.

Je vous déposerai.


GENIUS.

Place du Théâtre-Français, si vous voulez bien.


GUÉRIN.

Bibi reste. J’ai des comptes à mettre à jour avec Barnac.


MADEMOISELLE MOREL.

Pas le moins du monde ; je vous prends en auto et vous ramènerai tout à l’heure ! Vous ferez vos comptes après. (À part, l’entraînant.) Vous allez me raconter en route l’histoire du procès… Je veux me payer ça !… Je vous donnerai aussi certains tuyaux utiles. (Haut.) Racine, je fourre votre agent général sur le strapontin et nous reviendrons ensemble tout à l’heure. J’ai besoin d’un patito.


GENIUS.

On te laisse donc avec Legardier tout sec !


BARNAC.

Je ne m’en plains pas.


MADEMOISELLE MOREL.

Monsieur Legardier, faites-lui bien prendre son…