Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1046

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Contre ïHypocrìfìe lance, & m méçris des chofisàkìnE La premicre de ces dcux est laplus commune , &: la dernierc la plus nuiíible. Cclle-là s’en fait vaíne^ ment accroire ; & pour paroistre ce qu’elle n’est pas, elle le déguiſc

  • du maſque de Pieté. Car aprcs

tout, la ſuperílition qu est-elleatt- tre choſe que le jouët des cer- veaux humains ? Les hommes bru- taux & les Ignorans font ceiis- qu’elle attaque plus volontiers, Elle s’amche en un mot à toutc ſorte d’efprits mal-faits ; Et c’est choſe rare, cornme dit le meſmc Autheur, de voir un peuple bar- bare , qui ne ſoit naturellement' «nclin à la ſtiperílition.Qiies’illa faut definir -, C’ejl me gloin jtìvn donne k Dieu , tout autrment qdon ne doit ; ou pour mieux dire , eest, une fausse Election que fait leSu- perstitieux , qui dans ſon preten* du zele j ou ſe jette dans 1 cxccz, «u s’y comporte ſervilcment.Com-