Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1048

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


134\tContre l IIypdCTÌJìe,\t• ces qu’aux ruiffeaux. Pour con-' clurre doncques. cét Emblêmepar tine explication à peu prés con- forme à celle d’Origene le diray que fiuvcnt unfaux écUtnotts- trompe, Zt que fouvent aujjí tel qtìon nomme farftit, Si vous en retranchez l’apparence, & la potKpc. N’ejl qu’un ſot en cjfct. Cette verité ſe peut difficilement contredire , 8c íì l’on en recher- che la caufe , jem’aíïeure quilne ſera pas difficile de la trouver. Car bien qu’estre nialieieux , & pru- dent , avare , Si bon ménager r prodigue Si genereux , teraerairc ôi vaillant, ſuperstitieux, & zelé,. foyent des choſes extrememeno diíferentes , si- est- cc qu’il arnve fouvent que la malice , l’avance, la profusion , Si la teraerite , le déguifent des livrées de la prti- decce, de l’eſperance,dela geiie*