Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1088

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 74. <éu'on ne i'yìt point

le faveur ; II avicnt quelquefois a0 leur pertejqueprenantlangue^ fignes ſccrets , ou des commaadc. mens incertains que fait le Prince ils pafícnt outre en l’execution d’un acte odicux ; ce qui est causc que les Princes efFaçant la haïne du fait, & bien afſeurez de n avoir jamais faute de tels mstrumens de xnéchancetez, les abandonncnten- tieremenc , & les laissent entreles mains des parens , ou des amis de ceux qu’ils ont mal traitez : Et voila comme ils ſont faits la proye des accuſations &c des inimitiez du pcuple : tellement qú’on peutbieu dire d’eux , qu’ils meurént trop tard , ôc non pas à tort , tandis qu’en leur particulier les Souve- tains font bien aifes des applaudif- ſemens & des acclamations que Ip public leur en donnc.