Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DISCOURS XXXV. Fhìon Je dégouJìc desIrolupiez> avec le temps. L’Aurortf cstant pastionncment amoureuſe de Titon , & deíì- rant d’cn avoir une perpetuelle joiiiíTance , demanda cette faveur à Iupiter , que ſon Amant fut im- mortel. Mais par l’imprudence de ſon ſexé, elle oublia d’adjoûter à ſa requeste, qu’il eust à vivreà ja- maisexempc des langueurs duder» nier âge. Ainsi le meſme Destin qui affranchit Titon des loix de la Mort, n’empécha pas qu’une en- nuyeuſe & miſerable vieilleíſe ne le ſurprit. En cífet, quand meſme d ſe pouvoit faire, que parmy les oninies.il s en trouvât quelqu’un qui fust exempt de la Mort, ccla C.. *> c u):