Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/141

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


!

5 r^r

s’en trouvoit bien. Comme au coti, traire, il en a toujours mal prìs \ ceux qui 11 ont pas tenu cette mi. xime , & qui ont plus fait d’état du conſeil des jeunes gens , ^ de celuy des Vieillards, 'C’étoit la coûtume des Gtecs & des Perſes , de parler entr’eux de leurs affaires a table, & de les reſoudre le iendemain à cœur jeuts. pour imitateurs les anciens peu! ples de Germanie. Les Uomains tout au contraire , tenoient leur Conſeil en .public, &: pourl’Qrdi. naire dans les Temples, aftn que ce lieu Sacré, qui leur étoìt en ve. neracion , les empéchast de rìen propoſer , qui ne fut juste,& di. gne d’êcre mis en deliberation. Les Senateurs qu’ils y appelloient, é- -çoienc tous hommes d’élite, &de - En quoy * dit Tacite , ils avoient probw