Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/294

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Quilsc hkuréoucemcnî. 189 >aom recommencer. En tel cas cc quon appelle diligence en: pro- premenr precipitacion , ^ qui n elt lien rooins que cette vîtcsle mo- derée , dont j’entends parler icy. l’Empereur Auguste l’a judicieu- ſement compníe dans ces deux mots fíâtt ioy doucemeat, dont il ſe ſervoit commc de deviſe , & par écrit & de vive voix. Par où je m’àíſure ,il vouioit montrer, qu’en matiere d’afíaíres il faloit joindre la proraptitude à l’industrie, &: la -moderation à la diligence, qui (ont deux contraires, d’où ſe fotme ce quon appelle matuntê. Le grand. Virgile uſe à peu prés de ce ter- me, lors qu il introduit Neptune, qui commande aux vents de ſe re'< ^irer, mais de telle façon, que ce joit cornrne en fuyant ſans vio- cnce, pour ne point incommo- 1er la flotte d’Enée. Cette sortc e promptitude ne peut mieux cftre repreſentee que par .les deux Tm.ir.\tB.b