Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/389

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


3S4 £éu? U Pauvreté ùpposelL Ce qu’affeurément ils ne poUr- roient faire , àmoins que d’avoir la Vertu de Cacon, s’il falloit comme on disoit de luy , qu’ils f l’ſTcnt perpetuellement embarraſ- lc z à combattre contre la mauvai- í e Fortune. Cette Inhumaine s’op. poſe entiercment à la tranquillité des V ertueux , quand elle les pri- ve des choſes neceíſaires, & leur apprend par épreuve , qu’il n'ya rien de fabuleux en ce que les Poë¬ tes ont écrit de la peine de Syſu phe >' puis que l’incommoditc en est; une encore plus peſante aux hommes d’eſptk & de courage. Il iem déçldfl de votr leur Vertu me- pYlSCt î\t^ Bt que leur fmvrete Les uit rediiits atepint de firvif de rìséc »\t^\t, Au Vulgaire effronte. Ccla n a pas cmpèchc pourtanr, quepiusteurs grands personnages, que leurs écrits o„r *%£