Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/454

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Tfe U Conjlànce âds les Travaux. 47 consifte amontrer <pue des le bas 3_ffe , il taut s’accoucumer au tta- - vail, afiu de s’y endurcir pat une lon<me habitude. Ainiì en uſoient autrefois les Peuples de (jevma- nie , qui pour rendre ſupportableS’- à leuvs enfans les miſcrcs ÔC les - ttavaux de la guerre , les plon«- geoienc tous nuds dans de l’cau froide, auísi-tost qu’il étoient nais : - ce que les Rutiliens pratiquoient auíſi, corame Virgile l’a remarqué, A quoy ſe raporte ce que les Pcë-- tes ont feint d’Àchille , à ſçavoir qu il fut ainíi baigné dans la mer par sa mere Thetis 5 ce qui le ren- dit invulnerable en tous les endroits qui ne trempa point dans l’eau dautant que c’étoit par là que ſa mere le tenoit. Ec àvrav dite. tous de son corps , hormis au talon , entrepriſes, que par íabitude qu’Us ont D iiij