Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/477

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Ì7° JIWun Etat ſe malntìent infuse du Ciel, plustost que pat les ° preceptcs de la Philoſophie , ten, dirent flcurissantc la Republique Grecque & Romaine : Ou bien il faut neceíſairement que l’Expe- rienee, les Revolutions diverſes & les Accidens inopinez, les ayent instruits dans les connoiflances Po- litiques. Ec certainement les uns ôç les autres ne meritent pas une petite lciiange , s’ils font gens de bien , & s’ils ſe tiennent dans les bornes que les Loix leur ont preſ- critcs , qpoy qu’apres tout il yaic toujours quelque choſe à redire dans cette ſorte de prudence.Que s’il leur arrive d’étre méchans, en tel cas ils font d’autant plus àblâ- mer , qu’ils ont moins d’efprit & de conduite dans les affaires j ce- qui cst cáuſe que ne fçachant ce qu’ils font , & n’ayant pour guide que leur Paííion j leur ignoranee grossiere , jointe a leur extreme malice , est l’origine £>í la ſourec