Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/518

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


m U nvìfement k *\t* yatation ordmaite. U fa« sçavoir pour cct eftet, que toutc cette e- tendu'ê d’air, on totìt cet «fçace qu’il y a depuis la terre juiques au premíer Oel,, eft conte pour un, à le prendré dansles termes ordi- ' naires de la patôle divine. Q^ant au ſecond , il cotnptend toute la machine des Cieux ſelon le me- me témoignage des ſaintes Lcttres & de ce passage expres où Dieu dit , le del efi woft throne,, & U terre efi/Éscabcatt de mes pieds. Con- formernenc à cecy , le xroiſvéme Ciel n’est; autre que cëltìy dont ÌouyíTcstt les Bien - iicureux , qui ſont dans une etenielle^ontem- plation des grándd’áfs & des mer-. ‘ veilles diyines/ffcftme il nous eft reçreſenté par ï’Aigle de cét Env- hleme. Le raviíſement de Gany- ïuede ſe peut appliquer encore à CCS Atnes devotes & ſaintes' qui îcnetrcat jufques dans le Ciel par leur zele ardent, & par la force