Page:Bazin - La Terre qui meurt, 1926.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Ces paysans, ma parole, ça ne doute de rien ; ça se croit partout dans ses champs…

Le métayer se contint, et ne répondit pas, à cause de François. Il sortit de la gare, et, sous la pluie qui tombait depuis le matin, se mit à errer dans les rues à peu près désertes, larges, bordées de maisons basses. Les passants qu’il interrogeait ne connaissaient pas le café de la Faucille, que tenait Éléonore, et dont il avait appris le nom par des Maraîchins venus aux foires de la Roche. Il finit par découvrir lui-même l’enseigne qui se balançait au bout d’une tringle, dans un faubourg, à la limite de la campagne.

La maison n’avait qu’un étage et une fenêtre, comme ses voisines. Toussaint Lumineau poussa la porte, et entra dans une salle de café meublée de tables de bois blanc, de tabourets de paille et d’une armoire vitrée, où étaient rangées des bouteilles de liqueurs entamées et, en bas, des assiettes de viande froide entre deux boîtes de gâteaux secs. Il n’y avait là personne. Lumineau se planta droit au milieu de l’appartement. Une sonnette, mise en mouvement par l’entrée du métayer, continuait de s’agiter, fêlée, de plus en plus faible. Avant que le carillon eût cessé, une seconde porte s’ouvrit en face de la première, le long du buffet, un coup de vent souffla des odeurs de cuisine, et une femme coiffée en cheveux s’avança, clignant les yeux et se balançant sur ses hanches. Bien qu’il se trouvât à contre-jour, elle reconnut aussitôt le visiteur, rougit beaucoup, laissa tomber le coin de son tablier qu’elle tenait, de ses deux mains croisées, appliqué sur son ventre, et s’arrêta net.

— Oh ! dit-elle, le père ! En voilà une surprise ! Depuis le temps qu’on ne s’est vu !

— Oui, c’est vrai : il y a longtemps.

Elle hésitait, contente de revoir le père et n’osant le dire, ne sachant ce qu’il venait faire, ni si elle devait lui offrir de s’asseoir, ou l’embrasser, ou se tenir à distance comme celles qui n’ont pas de pardon à espérer. Elle ne le quittait pas des yeux. Pourtant les mots qui n’étaient pas durs, la voix qui était tremblante, mais douce, la rassurèrent. Elle demanda :

— Peut-on vous embrasser, tout de même, père ?