Page:Beckford - Vathek 1787 Paris.djvu/11

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




VATHEK,


CONTE ARABE.




Vathek, neuvième Calife (1) de la race des Abbassides, étoit fils de Motassem, & petit-fils d’Haroun Al-Rachid. Il monta sur le trône à la fleur de son âge. Les grandes qualités qu’il possédoit déjà, faisoient espérer à ses peuples que son règne seroit long & heureux. Sa figure étoit agréable & majestueuse ; mais quand il étoit en colère, un de ses yeux devenoit si terrible qu’on n’en pouvoit pas soutenir les regards : le malheureux sur lequel il le fixoit tomboit à la renverse, & quelquefois même expiroit à l’instant (2). Aussi, dans la crainte de dépeupler ses états, & de faire un désert de son palais, ce prince ne se mettoit en colère que très-rarement.

Il étoit fort adonné aux femmes & aux plaisirs

A ij