Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
42

tues de saints qui décoraient les douze niches dentelées de son pourtour, elle n’en est pas moins un des monumens les plus complets et les plus précieux de son époqueO.

Si l’on veut avoir une idée de ce qu’elle était au moyen-âge, en voici la description par Piganiol : de son temps, elle était encore dans un parfait état de conservation.

« Tout ce qui reste entier de remarquable[1] dans cet hôtel, c’est la chapelle qui est au premier étage sur le jardin. Le gothique de l’architecture et de la sculpture en est très-bien travaillé, quoique sans aucun goût pour le des-

  1. Cette description est bien froide, bien peu artistique : je la transcris seulement à cause de l’exactitude des détails.