Page:Bellocq - Effets physiologiques de la naphtaline.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


rouge foncé. L’examen des deux anses intestinales ne montre pour la première aucune trace d’irritation, tandis que dans la seconde, il y a une coloration rouge sur toute la surface ; cette coloration se montre en pointillés, en arborisations, on aperçoit même des plaques qui se distinguent parfaitement par leur coloration rouge plus foncée ; celles-ci se montrent surtout du côté de la grande courbure.


EXPÉRIENCES SUR LE CHEVAL ET LE MULET


XI. — 10 janvier 1875. Cheval ariégeois hors d’âge. On lui administre dix grammes de naphtaline en suspension dans un litre d’eau et en breuvage. Le sujet ne paraît nullement troublé après avoir pris cette préparation.

11. On n’observe aucune modification ; il n’y a pas eu d’effets produits


XII. — 15 janvier 1876. Mulet gascon hors d’âge. On lui donne en breuvage dix grammes de naphtaline en suspension dans un demi-litre d’eau. Pas d’effets appréciables.


XIII. — 20 janvier. Mulet gascon hors d’âge. Administration, à deux heures de l’après-midi, de quinze grammes de naphtaline avec un litre d’eau. Dans la soirée on n’observe aucune modification.

21. Le sujet a émis des crottins foncés, ils ont gardé leur forme ordinaire, et ils exhalent une odeur de naphtaline dans leur ensemble.


XIV. — 25 janvier 1876. Cheval ariégeois, hors d’âge.