Page:Bellocq - Effets physiologiques de la naphtaline.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


fication se fait dans les laboratoires d’une façon très-simple : la naphtaline brute est étendue sur un vase ; on recouvre celui-ci au moyen d’une feuille de papier joseph fixée avec un peu de colle ; sur cette feuille de papier, on place un cône qui circonscrit exactement le vase. Le tout étant ainsi préparé, on chauffe au bain de sable. En employant une douce température, la naphtaline se sublimera et viendra se fixer en partie sur le papier collé au vase ; là se déposeront les plus belles lames qui sont d’une transparence parfaite ; mais une autre partie passera à travers cette feuille de papier et viendra se déposer à la face interne du cône. Les vapeurs de naphtaline commencent à paraître dix minutes environ après qu’on a commencé de chauffer. Dans la capsule, il reste un résidu noir, d’une odeur goudronneuse forte et désagréable.


PROPRIÉTÉS

La naphtaline se présente sous la forme de lamelles blanches et brillantes, d’une odeur de goudron, d’une saveur âcre et aromatique. Obtenue par sublimation, elle est en lames blanches, rhomboïdales, extrêmement minces. Sa densité est de 1,048, celle de sa vapeur est de 4,53 ; elle fond à 79°5, et bout à 217° ; elle se sublime à une température moins élevée. Elle distille facilement avec les vapeurs d’eau et avec les hydrocarbures liquides ; elle brûle avec une flamme excessivement fuligineuse. Elle est insoluble dans l’eau froide et très-peu soluble dans l’eau bouillante qui devient laiteuse par le refroidissement ; elle est très-soluble dans l’alcool, l’éther, les huiles grasses et les huiles essentielles. Une dissolution de naphtaline dans quatre fois son poids d’alcool bouillant se prend par le