Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/175

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


INSTRUMENTS À VENT.
À CLAVIER.


L’ORGUE

Est un instrument à clavier et à tuyaux de bois et de métal mis en vibration par le vent que leur envoient des soufflets.

Le nombre plus ou moins grand de séries de tuyaux de différentes natures et de différentes dimensions que possède un orgue, lui donne une variété proportionnée de jeux, au moyen desquels l’organiste peut changer le timbre, la force de sonorité et l’étendue de l’instrument.

On appelle Registre, le mécanisme au moyen duquel, en tirant une petite pièce de bois, l’organiste fait parler tel ou tel jeu

L’étendue de l’instrument est indéterminée, elle varie avec sa dimension, qu’on désigne ordinairement par la longueur en pieds de son plus grand tuyau formant la note la plus grave du clavier. Ainsi l’on dit : un orgue de trente deux, de seize, de huit, de quatre pieds.

L’instrument qui possède, avec le jeu le plus grave, nommé Flute ouverte de trente deux pieds, la Flute ouverte de seize pieds, la Flute ouverte de huit pieds, le Prestant ou flute ouverte de quatre pieds, et la doublette qui sonne l’octave haute du précédent, à l’étendue immense de huit octaves.

EXEMPLES.
ÉTENDUE DU 32 PIEDS.

\language "italiano"
\relative do, {
\clef bass
\key do \major
\override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
\cadenzaOn
\ottava #-2 \set Staff.ottavation = #"2 Octave plus bas" 
do,,2 re mi fa sol la si
\unset Staff.ottavation 
\ottava #-1  \set Staff.ottavation = #"1 Octave plus bas" 
 do2 re mi fa sol la si
 \unset Staff.ottavation 
 \ottava #0 
 do2_loco re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do
\bar "||"
}
\header { tagline = ##f}
\paper {
  indent = 0
  line-width = #120
}
\layout {
   #(layout-set-staff-size 15)
}
ÉTENDUE DU 16 PIEDS.

\language "italiano"
\relative do, {
\clef bass
\key do \major
\override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
\cadenzaOn
\ottava #-1 \set Staff.ottavation = #"8a Bassa" 
do,2 re mi fa sol la
\unset Staff.ottavation si
\ottava #0  
 do2_loco re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do
\clef treble
re mi fa sol la si do
\bar "||"
}
\header { tagline = ##f}
\paper {
  indent = 0
  line-width = #120
}
\layout {
   #(layout-set-staff-size 15)
}
ÉTENDUE DU 8 PIEDS.

\language "italiano"
\relative do {
\clef bass
\key do \major
\override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
\cadenzaOn
do,2 re mi fa sol la si do re mi fa sol la si 
\stemNeutral
\clef treble
do re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do
\bar "||"
}
\header { tagline = ##f}
\paper {
  indent = 0
  line-width = #120
}
\layout {
   #(layout-set-staff-size 15)
}
ÉTENDUE DU PRESTANT ou 4 Pieds

\language "italiano"
\relative do {
\clef bass
\key do \major
\override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
\cadenzaOn
\stemDown do2 re mi fa sol la si 
\stemNeutral
\clef treble
do re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do
\bar "||"
}
\header { tagline = ##f}
\paper {
  indent = 0
  line-width = #120
}
\layout {
   #(layout-set-staff-size 15)
}
ÉTENDUE DE LA DOUBLETTE.

\language "italiano"
\relative do' {
\clef treble
\key do \major
\override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
\cadenzaOn
do2 re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do 
\ottava #1 \set Staff.ottavation = #"8a" re mi fa sol la si do re mi fa sol la si do
\bar "||"
}
\header { tagline = ##f}
\paper {
  indent = 0
  line-width = #120
}
\layout {
   #(layout-set-staff-size 15)
}
Avec tous les intervalles chromatiques.

Ces cinq jeux, comme on le voit, ont chacun quatre octaves ; mais beaucoup d’autres parmi ceux dont nous parlerons tout à l’heure, n’en ont que trois et même deux (aujourd’hui les facteurs d’orgues donnent à leurs claviers cinq touches de plus dans le haut. L’étendue à l’aigu se trouve ainsi portée

chromatiquement jusqu’au Fa.)

\language "italiano"
\relative do''' {
\override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
\clef treble
\key do \major
\cadenzaOn
fa2 \bar "||"
}
\header { tagline = ##f}
\paper {
  indent = 0
  line-width = #120
}
\layout {
  #(layout-set-staff-size 15)
}

Un grand orgue possède ordinairement cinq claviers superposés.
xxxx Le premier, le plus rapproché de l’organiste est le clavier du Positif ;
xxxx Le deuxième, celui du Grand orgue ;
xxxx Le troisième est le clavier de Bombarde ;
xxxx Le quatrième, le clavier de Récit ;
xxxx Le cinquième, le clavier d’Écho.
xxxx Il y a en outre un sixième clavier disposé de manière à être mis en action par les pieds de l’exécutant et que pour cette raison on appelle clavier de Pédales. Celui-ci est destiné aux sons les plus graves de l’orgue. Il a seulement les deux octaves de l’extrémité inférieure et manque même quelquefois de certains intervalles. Plusieurs des jeux, les huit pieds par exemple, se trouvant à la fois sur les trois claviers du Grand orgue, du Positif et des Pédales, peuvent être doublés ou triplés.