Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nécessaire « rajouter des explications plus détaillées. Nous nous bornerons à faire ressortir leurs avantages et leurs inconvénients principaux.

Avantages et inconvénients des divers systèmes d’attache.

Les systèmes d’attache avec étrier en jonc ou cuir ne réalisent guère que la 5e des conditions formulées plus haut et sont de plus en plus abandonnés ; les systèmes Huitfeldt et de Beauclair réunissent les 1re, 2e et 3e. Le succès de ceux-ci est moindre depuis l’invention des systèmes à levier[1].

Les étriers métalliques, vissés à la surface supérieure du ski genre Beauclair, sont d’une solidité moindre que ceux d’Huitfeldt, parce que les vis prennent peu à peu du jeu sous l’effort de traction verticale exercé par le pied. L’étrier Huitfeldt, étant malléable dans une certaine mesure, se prête à un ajustage relatif à la chaussure ; les mâchoires peuvent en effet s’ouvrir plus ou moins à coups de marteau ou d’un corps dur.

Les systèmes à semelle mobile Balata ou autres ana-

  1. La courroie Huitfeldt gagne cependant beaucoup en rapidité d’ajustage par la simple adjonction d’un anneau en fer dans lequel on la fait passer de chaque côté de la chaussure. La courroie glissant sur l’anneau peut être serrée et desserrée rapidement. C’est ainsi que nous l’utilisions à l’École de ski en 1903-04 (fig. 7bis).