Page:Bernard - La science expérimentale.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bilité au même titre et aux mêmes conditions que tous les êtres animés. La diagnose exclusive de Linné : vegetabilia crescunt et vivunt ; animalia crescunt, vivunt et sentiunt, n’est pas exacte en ce qu’elle s’en tient aux apparences et comme à l’écorce des choses.

On sait depuis longtemps que certaines plantes réagissent quand on les touche : ainsi la sensitive ferme ses feuilles au contact des mains qui veulent les saisir.

Mais ces phénomènes étaient regardés comme tout à fait exceptionnels, et leur réalité ne passait même pas pour absolument démontrée.

La généralisation que j’ai présentée a pris un caractère tout nouveau parce qu’on connaît maintenant un véritable réactif de la vie et de la sensibilité qui permet d’en reconnaître partout avec certitude l’existence.

Ce réactif c’est l’agent anesthésique, soit l’éther, soit le chloroforme.

Tout le monde connaît l’emploi de l’éther ou du chloroforme pour suspendre momentanément la sensibilité consciente, et chacun sait que le but poursuivi est précisément la suppres-