Page:Berzelius Bref 2.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


plus grande quantité de kali que de natron pour saturer la même quantité d’un acide p. ex. l’acide muriatique, et en comparant toutes les bases des sels dont la composition m’était connue, et quelques autres, dont je faisais pour le moment l’analyse exacte, je trouvai qu’à mesure que la base contient plus d’oxygène, il en faut moins pour la saturation des acides. D’abord je trouvai que la quantité de kali, de natron, d’oxyde d’argent et de mercure qui neutralise p. ex. 100 p. de l’acide muriatique, contient à peu près 42 ½ p. d’oxygène. Cette uniformité me donna l’espérance de trouver que chaque base qui neutralise 100 p. de l’acide muriatique contient cette même quantité d’oxygène ; mais en étendant la discussion aux oxydes de zinc, de plomb et de cuivre, j’ai trouvé que cela n’était pas ainsi. J’ai donc vérifié seulement ce que j’ai avancé ci-dessus, c’est-à-dire que les bases contiennent plus d’oxygène à mesure qu’elles saturent une plus grande quantité d’un acide. En conséquence de cette règle, le natron contient plus d’oxygène que le kali, et l’ammoniaque doit en contenir plus que le natron, parce que j’ai trouvé que : 100 parties de l’acide muriatique demandent pour être parfaitement neutralisées 198,42 p. de kali, 136,41 p. de natron et 68,63 p. d’ammoniaque. La différence entre 136,41 et 68,63 étant beaucoup plus grande qu’entre 198,42 et 136,41, elle donnerait lieu à la supposition que l’ammoniaque devait contenir une quantité considérablement plus grande que le natron, ce qui devrait incontestablement avoir lieu, si par le degré d’affinité aux acides l’ammoniaque s’approchait autant du natron, que le natron s’approche du kali. — De tout cela il s’ensuit que l’ammoniaque doit contenir plus d’oxygène que le natron, c’est-à-dire plus de 31 ½ pour cent, mais encore il m’a été impossible de déterminer combien il en contient de plus. — Après ce préambule, permettez que j’examine les résultats de vos expériences sur l’action entre le potassium et le gaz ammoniac (p. 17 de votre dernier traité). Dans 205 parties d’ammoniaque 350 p. de potassium se sont