Page:Berzelius Bref 2.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


présente actuellement, il ne s’est pas pressé, et il reste encore plus de la moitié à traduire. Je tâcherai cependant de vous exposer quelques-uns des résultats que j’ai obtenus.

Quand deux corps oxydés se trouvent réunis, ils contiennent ou la même quantité d’oxygène, ou bien l’oxygène de l’un est dans une proportion qui [est] une multiplication par un nombre entier de celui de l’autre. Dans les combinaisons neutres, c’est toujours le corps qui dans la pile électrique se rassemble au pôle positif qui contient la plus grande quantité d’oxygène.

D’après ces règles sont composés :

a) les sels. Dans un sel neutre, l’acide contient toujours l’oxygène dans une proportion multiple de celle de la base. Les acides sulfureux, carbonique, phosphorique, arsénique et muriatique en contiennent 2 fois, l’acide sulfurique, l’acide arséniqueux et l’acide oxalique 3 fois, l’acide nitreux 4 fois, l’acide nitrique 6 fois et l’acide oxymuriatique 8 fois autant que la base. Dans les sels à excès de base, l’oxygène de l’acide est quelquefois un multiple de celui de la base, souvent égale partie et souvent même une division de celui de la base. Ainsi dans un sulfate à excès de base, la base est un multiple de celle du sel neutre par 3 ou 6 mais jamais par 2 ou 4. Dans les muriates, au contraire, elle est un multiple par 2 ou 4 mais jamais par 3 ou 6 etc. etc.

b) Les combinaisons de l’eau. La plupart des acides se combinent avec une portion d’eau sans laquelle ils ne peuvent exister en état de liberté, et cette portion d’eau contient une quantité d’oxygène égale à celle qu’on trouve dans les bases salines qu’il faut pour la saturation de ces acides ; l’acide sulfurique, l’acide muriatique et l’acide nitrique en donnent des exemples très connus.

Les alkalis fixes et les terres alkalines se combinent avec une quantité d’eau dont l’oxygène est égal à celui de l’alkali ou de la terre. Les autres terres et la plupart des oxydes métalliques se combinent aussi avec l’eau, mais leur