Page:Berzelius Bref 2.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


d’oxygène (calculé d’après la composition de l’azote), il contient 6 fois autant d’oxygène que la base. J’ai prouvé cette idée par des analyses exactes du nitrate de baryte, de plomb et d’ammoniaque. Mais elle est prouvée d’une manière encore plus évidente par l’analyse des nitrites, et surtout par la génération du nitrite de plomb à excès de base (la solution jaune qu’on obtient en digérant du plomb dans du nitrate de plomb neutre, et que Proust a considérée comme la preuve d’un degré d’oxydation du plomb inférieur au commun ou au lithargère). Je crois donc que lorsque ces expériences seront un peu plus généralement répandues, les chimistes adopteront mes idées sur cette matière, idées que vous, Monsieur, avez été le premier à établir30.

Vous avez vu d’abord que je n’ai pas pu partager votre opinion sur la nature de l’acide muriatique et de ses différents degrés d’oxydation, et j’ai quelque espoir que vous l’abandonnerez aussi bientôt. Les combinaisons salines de cet acide prouvent qu’il contient de l’oxygène, et il n’est pas bien difficile de déterminer combien il en contient, du moment que nous connaissons deux autres de ses degrés d’oxydation. Mais j’ai trouvé que, le radical de l’acide muriatique devant être soumis à la même loi de progression par rapport à ses différents degrés d’oxydation, un de ces degrés nous manquait. La progression ordinaire de l’oxydation étant 1, 1 1/2, 2 et 4, l’acide muriatique n’en offrait que 1 (acide muriatique), 1 1/2 (a. oxym.) et 4 (a. oxymuriatique) ; en somme le degré 2 manquait dans cette série. J’en fis de vaines recherches, dont j’ai rendu compte dans mon traité sur cette matière. Jugez donc, Monsieur, à quel degré me fut agréable la communication de votre découverte d’un gaz, composé de deux volumes de gaz oxymuriatique et d’un volume de gaz oxygène, c’est-à-dire précisément le degré d’oxydation dont j’avais prévu l’existence par le calcul, mais dont la découverte a manqué à un expérimentateur moins habile que vous. Je m’attends à beaucoup de contradictions dans ces idées de la part des chimistes