Page:Bibaud - Catéchisme de l'Histoire du Canada, à l'usage des écoles, 1853.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
64

tes. Le général Américain mourut durant la retraite. Le général Sullivan rencontra avec 4000 hommes les fuyards sur la rivière de Richelieu, et prit le commandement en chef ; mais une partie de cette armée ayant été défaite près des Trois Rivières par le gouverneur qui fit prisonniers un général et un colonel, elle continua sa retraite, évacua Chambly, St. Jean et l’Ile aux Noix, et fut jointe par Arnold, qui venait d’évacuer Montréal. Leurs forces réunies s’arrêtèrent à Ticonderoga et à Crown-Point.

Quel projet forma alors le général Carleton ?

Il résolut de se rendre maître de la navigation du lac Champlain, et pour dérober aux Américains la connaissance de ce dessein, il fit venir d’Angleterre les ancres, les agrès et les bois tous travaillés des vaisseaux qui devaient être armés. Tous ces matériaux, après avoir traversés pêle-mêle l’océan, furent transportés par le St. Laurent et le Richelieu, jusqu’au chantier de construction où il n’y eut plus qu’à les assembler.

Qu’y a-t-il d’encore plus remarquable dans cette entreprise ?

C’est que le capitaine, depuis l’amiral Pringle, qui devait diriger la flotille, conduisait avec lui le lieutenant Nelson qui fut depuis un homme si extraordinaire.

Quel fut le succès de l’expédition ?