Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Expériences sur le travail intellectuel prolongé (M. H.).
Nombre de pulsations par minute.


TRAVAIL INTELLECTUEL SANS TRAVAIL INTELLECTUEL
Accolade fine haute.png Accolade fine haute.png
2 h. 1/2 83 pulsations. 2 h. 25 83 pulsations.
3 h. 3/4 67 3 h. 25 75
5 h. 64 4 h. 30 71
6 h. 66 5 h. 1/2 74
7 h. 63 6 h. 1/2 71


Chez M. C…, on relève exactement les mêmes effets, avec cette seule différence que le pouls ne disparaît pas entièrement à la fin de la journée de travail intellectuel, comme chez M. H… ; le dicrotisme s’atténue et remonte beaucoup plus vite que dans une journée d’oisiveté. Quant au ralentissement du pouls, il suit l’ordre suivant :

Expériences sur le travail intellectuel prolongé (M. C.)
Nombre de pulsations par minute.


TRAVAIL INTELLECTUEL SANS TRAVAIL INTELLECTUEL
Accolade fine haute.png Accolade fine haute.png
2 h. 1/4 106 pulsations. 2 h. 20 96 pulsations.
3 h. 1/2 90 3 h. 1/5 88
4 h. 50 77 4 h. 20 80
6 h. 72 5 h. 1/2 79
7 h. 71 6 h. 40 82


Ces chiffres sont, tout à fait analogues à ceux que nous trouvons chez M. H…

Il est assez délicat d’interpréter ces différents résultats ; d’autant plus qu’une cause d’erreur s’est produite : l’immobilité du corps est venue s’ajouter à l’effet du travail intellectuel. Nous croyons cependant que c’est le travail intellectuel qui a eu une action prépondérante sur les tra-