Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/112

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’eau exercée sur les doigts ; en effet, chaque fois qu’on abaisse le piston E, celui-ci repousse le liquide qui remplit l’appareil et élève le niveau de la colonne manométrique. Un flotteur r, qui surmonte cette colonne, est muni d’une plume pouvant écrire sur un cylindre tournant les oscillations de la colonne.

Si on commence par une pression égale à 0 et qu’on l’augmente progressivement, on détermine un changement régulier dans l’amplitude de la pulsation ; elle est d’abord très petite, puis elle grandit, atteint un maximum, décroît de nouveau et finit par disparaître ; l’amplitude n’est donc pas en raison directe ou en raison inverse de la pression ; il y a un optimum de pression, égal en moyenne à 80 millimètres de mercure, pour lequel la pulsation atteint son maximum d’amplitude ; une pression plus faible et une pression plus forte ont également pour effet d’amoindrir le pouls.

Marey prend comme mesure de la pression du sang la contre-pression extérieure suffisante pour supprimer la pulsation. Mosso soutient au contraire que c’est la contrepression optima qui mesure la pression dans l’intérieur des artères. Peu nous importe ce point en litige, car en psychologie nous n’avons à rechercher que les changements dans la valeur de la pression, et ils peuvent être donnés par l’un ou l’autre de ces deux critériums.

La figure 39, empruntée à Mosso, indique quel est le genre de courbe que donne l’appareil. Dans cette courbe, le maximum d’amplitude du pouls correspond à une contre-pression de 80 mm.

Dans un travail récent fait par l’un de nous (Binet) en collaboration avec Vaschide, nous avons jugé, pour une foule de raisons, qu’on ne devait pas prendre une courbe en tournant soi-même avec la main la manivelle du piston ; à la main, le mouvement est très irrégulier, il n’a pas constamment la même vitesse, et il peut en résulter que le sujet éprouve dans les doigts une compression brusque qui