Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/143

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


travail intellectuel sur la température du corps ; on a suivi cette influence sur la température périphérique et aussi sur la température centrale.

Influence du travail intellectuel sur la température périphérique. — C’est une question qui est encore à l’étude, et les observations recueillies jusqu’ici sont moins intéressantes par les chiffres qu’elles contiennent que par les causes d’erreur qu’elles ont mises en évidence. On a surtout fait de la thermométrie crânienne sur l’homme, dans l’espoir que cette thermométrie crânienne pourrait donner des indications sur la thermométrie cérébrale. Rappelons d’abord que Lombard, Broca, Maragliano, Gray ont constaté que la température du crâne n’est pas la même dans les diverses régions ; voici les différences observées :

  RÉGION FRONTALE
Accolade dessus.png
RÉGION PARIÉTALE
Accolade dessus.png
RÉGION OCCIPITALE
Accolade dessus.png
Gauche.
Droite.
Moyenne.
Gauche.
Droite.
Moyenne.
Gauche.
Droite.
Moyenne.
Broca » » 35,28 » » 33,72 » » 32,92
Gray 34,64 34,28 34,46 34,68 34,21 34,45 33,70 33,30 33,50
Asile de Reggio. 36,20 36,15 36,17 36,18 36,15 36,16 36,01 35,95 35,98
Maragliano 35,85 35,02 35,44 35,50 35,25 35,37 35,40 34,92 35,16

Ces tableaux montrent que, quoique les chiffres des différents auteurs diffèrent souvent de plusieurs degrés, il y a constamment une élévation de température plus forte dans la moitié gauche de la tête que dans la moitié droite.

Lombard, Broca, Maragliano, Amidon ont étudié chez l’homme la température crânienne pendant le travail intellectuel, et ils ont tous constaté que pendant le travail intellectuel la tête s’échauffe, surtout dans les régions antérieures. Mais cet échauffement du cuir chevelu con-