Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/183

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On voit que les filles sont plus faibles que les garçons ; la différence est petite jusqu’à onze ans, et elle croît de plus en plus à partir de cet âge.

Pour un adulte, la force moyenne de pression de la main droite varie de 30 à 40 kilos, et la main gauche est généralement inférieure de 5 kilos à la main droite. Ces chiffres peuvent servir à savoir si une personne est supérieure, inférieure ou égale à la moyenne des individus, au point de vue de la force musculaire de la main.

La force de flexion de la main ne peut pas être considérée, sans autre examen, comme mesurant la force musculaire du corps tout entier ; ce serait supposer qu’il existe un rapport harmonieux entre tous les muscles, ce qui n’est pas vrai. On doit compléter l’exploration des forces de la main par celle d’une autre partie du corps, par exemple la force de traction verticale, dans laquelle intervient l’énergie des masses musculaires du dos. Voici quelques chiffres relatifs à la force de traction verticale.

Force de traction verticale, d’après Gilbert.
ÂGES GARÇONS FILLES ÂGES GARÇONS FILLES
  Kilogr. Kilogr.   Kilogr. Kilogr.
6 ans. 33,8 25,4 13 ans. 94,3 69,8
7   —   42,2 32,2 14   —   107,1 76,2
8   —   51,7 36,3 15   —   130,1 81,6
9   —   58,9 45,8 16   —   138,4 78,4
10   —   68,5 44,5 17   —   158,9 81,2
11   —   78,0 52,2 18   —   171,9 82,6
12   —   85,7 58,5 19   —   171,9 88,4

Ici comme précédemment on voit que la différence entre les garçons et les filles devient forte seulement après l’âge de dix ans ; de plus, la force des garçons augmente continuellement jusqu’à l’âge de dix-huit ans, tandis que, pour les filles, elle n’augmente que jusqu’à l’âge de quatorze à quinze ans et reste stationnaire ensuite.