Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/207

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La réglementation de l’alimentation est une des questions les plus difficiles de l’hygiène scolaire ; il faut d’abord donner aux enfants une nourriture suffisante pour réparer leurs forces et pour les rendre capables d’exécuter un travail intellectuel et physique tel que celui qu’ils ont à faire à l’école ; en outre il faut tenir compte de la répartition des classes, dans une journée ; ainsi il est évident qu’il doit y avoir des différences dans la facilité de travail avant le déjeuner et après le déjeuner ; l’heure des repas, la quantité de nourriture et sa composition doivent influer sur le travail intellectuel que l’on fait après ces repas, et inversement l’organisme doit avoir besoin d’une nourriture différente après plusieurs heures de travail intellectuel assidu et après un repos de quelques heures. Faut-il donner au déjeuner la même nourriture que pour le dîner, ou bien faut-il donner pour l’un plus que pour l’autre ? Combien de temps de récréation faut-il laisser écouler entre la fin d’un repas et le commencement des classes ? Faut-il mettre les leçons les plus difficiles avant, ou après les repas ? Doit-on mettre les classes de gymnastique avant, ou après les repas ? etc.

Voilà quelques-unes des nombreuses questions pratiques qui se présentent et auxquelles nous ne pouvons pas pour le moment donner de réponse précise. Nous voyons que dans chaque pays on accepte un système différent ; en France, on a en général trois heures de classe le matin, puis vient le déjeuner suivi d’un repos d’environ une heure ; enfin il y a deux ou trois heures de classe l’après-midi. En Allemagne, on a dans les lycées cinq heures de classe le matin (de 8 heures à 1 heure), puis vient le déjeuner, et dans l’après-midi on travaille bien moins. Enfin en Russie, après trois heures de classe le matin vient le déjeuner ; une demi-heure après les classes recommencent.

Quel est le système le plus rationnel ? quel est celui qui répond le mieux aux conditions de l’hygiène de l’esprit et du corps ? On n’en sait rien pour le moment. Seulement, si